Voyages

Russie : la belle ville de Saint-Pétersbourg, mais la guerre en Ukraine

Saint Petersbourg

Surnommée « Venise du nord », Saint-Pétersbourg est la deuxième plus grande ville de Russie, après Moscou, la capitale. Son centre-ville présente des merveilles architecturales sillonnées par des canaux qui rappellent la ville de l’amour. D’ailleurs, cette ancienne capitale de l’Empire russe et de la Russie fait partie de l’un des joyaux d’Europe.

Toutefois, depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, la romance de Saint-Pétersbourg s’est mue en de violentes altercations entre des centaines de manifestants et la police.

Saint-Pétersbourg, de capitale impériale à capitale européenne

Bordée par la mer Baltique, Saint-Pétersbourg se trouve au nord-ouest de la Russie. Également appelée Petrograd, puis Leningrad, la ville a été bâtie par le tsar Pierre le Grand en 1703. Reflétant une belle harmonie entre héritage patrimoine et modernité, elle est souvent qualifiée de « fenêtre sur l’Europe ». En effet, c’est aussi le deuxième plus grand port de la Russie. Elle a d’ailleurs grandement contribué à l’industrialisation du pays et à son secteur commercial, tout étant un grand centre de la marine russe.

Véritable centre économique de la Russie, Saint-Pétersbourg présente le plus haut gratte-ciel du continent, le Lakhta Center.

La richesse architecturale de Saint-Pétersbourg

Le patrimoine architectural de Saint-Pétersbourg conjugue style baroque et néoclassique, mais se pare d’une touche italienne. D’ailleurs, ce centre intellectuel et politique de la Russie est érigé sur plus d’une centaine d’îles créées par les bras du fleuve Neva. Saint-Pétersbourg rappelle d’ailleurs Venise avec ses centaines de ponts. Centre des pouvoirs monarchiques, cette belle ville concentre de nombreux palais, comme le palais d’Été et son célèbre jardin, ainsi que le palais Vladimir.

Toutefois, la beauté de ses dizaines d’édifices religieux ne vous laissera pas indifférent. Vous pourrez notamment y admirer la belle cathédrale Saint-Sauveur où 7 700 m² de mosaïques sont abrités. Les cathédrales Saint-Isaac, Sainte-Catherine et Notre-Dame-de-Kazan, ainsi que le temple bouddhiste sont également à visiter absolument.

Toutefois, la longue des attractions phares de la ville impériale inclut le Palais Belosselski-Belozerski, Peterhof, les maisons de style soviétique de la rue Vosstaniya, la forteresse Pierret-et-Paul, l’Ermitage, l’Amirauté, le Palais Constantin le théâtre Mariinsky, le cavalier de bronze, la longue avenue Nevski.

Saint Pétersbourg Hermitage

Saint-Pétersbourg : un patrimoine culturel hors du commun

Saint-Pétersbourg est inscrite dans le patrimoine culturel de l’UNESCO. Elle abrite en effet près de 8 500 sites uniques, dont des monuments historiques et culturels. D’ailleurs, près de 250 musées s’y étendent dans plus 2 400 bâtiments.

En particulier, le Musée Russe témoigne des merveilles qui ont inspiré l’histoire de l’art du pays. L’on peut notamment y découvrir les appartements de certains grands personnages de l’histoire de la Russie, des palais, des jardins et des édifices religieux. À proximité, la Kunstkamera est un musée d’ethnographie qui regroupe des merveilles du monde entier.

À Saint-Pétersbourg se trouve d’ailleurs le musée de l’Ermitage, qui abrite l’une des plus grandes collections du monde réparties dans plus de 1000 salles.

Cette ancienne ville impériale se distingue aussi par ses festivals, dont le célèbre festival des Nuits blanches, ses scènes musicales et ses nombreuses compétitions sportives de hockey, de nautisme, de football … Toutefois, à cause de l’invasion de l’Ukraine, la FIFA a suspendu la participation de la Russie à la Coupe du Monde Qatar 2022.

Les joyeuses festivités qui caractérisent Saint-Pétersbourg ont d’ailleurs été remplacées par les manifestations des opposants russes contre la guerre.