vendredi, juin 14, 2024
Business

Elon Musk : de PayPal au rachat raté de Twitter

blue coupe parked beside white wall

Classé par Forbes comme étant l’homme le plus riche du monde, Elon Musk est aussi l’un des personnages les plus médiatiques. D’ailleurs, le rachat annulé de Twitter est l’un des derniers buzz dont nous a fait profiter le grand patron de Tesla. De plus, les publications de cet entrepreneur multimilliardaire sur son propre compte Twitter sont connues depuis longtemps pour leurs capacités à bousculer les marchés boursiers. Pour mieux s’inspirer du succès d’Elon Musk, voici quelques grands tournants de son parcours.

Elon Musk : un litige de 44 milliards USD avec Twitter

Le dernier coup d’éclat d’Elon Musk a fait trembler les réseaux sociaux, dont surtout Twitter. En effet, le multimilliardaire américain avait mis 44 milliards de dollars sur la table pour racheter le célèbre réseau social. D’ailleurs, son intérêt pour Twitter depuis début 2022 l’a déjà incité à acquérir 9,2% des actions Tesla. Une fois devenu actionnaire majoritaire du réseau social, Elon Musk est sans doute à l’origine de l’apparition du bouton permettant de modifier un tweet déjà publié. Son intérêt pour le réseau social l’incite ensuite à proposer le rachat intégral de Twitter.

Si le coût de l’opération a déjà été fixé à 44 milliards USD le 25 avril 2022, Elon Musk prépare une grande surprise. En effet, voulant établir une liberté d’expression complète sur Twitter, en mai, il pointe du doigt les répercussions des faux comptes sur la viabilité du réseau social. Il publie même un tweet sur le sujet et engendre une baisse de 20% du cours de l’action Twitter. D’ailleurs, il estime que le nombre des spams et faux comptes de la plateforme dépasse largement les 5% présentés par les propriétaires de Twitter dans le contrat de rachat. Elon Musk a ainsi officialisé l’annulation de l’opération le 8 juillet 2022. Des justifications légales lui seront toutefois nécessaires pour avorter définitivement cette transaction de haut vol.

Paypal

Les premières entreprises d’Elon Musk : un parcours sans défaut

Véritable exemple de réussite, Elon Musk est diplômé en Physique et en Gestion des affaires. Après ses études au Canada, puis aux USA, ce jeune Sud-Africain né à Pretoria le 28 juin 1971 crée sa première entreprise, Zip2, en 1995 avec son frère Kimbal Musk. À l’époque, Zip2 propose déjà un annuaire en ligne qui permet aux entreprises de profiter d’une meilleure visibilité sur internet. Le grand succès de cette entreprise permet aux frères Musk de gagner leurs premiers millions en 1999, soit 307 millions USD, grâce à une opération de revente réussie avec Compaq.

Avec sa part de Zip2, soit 22 millions USD, Elon Musk fonde immédiatement X.com, qui devient une banque en ligne de grand succès. Cela amène d’ailleurs cette entreprise à fusionner avec Confinity, laquelle se distingue par son service de paiement en ligne appelé PayPal. En devenant l’actionnaire majoritaire, l’entrepreneur visionnaire développe PayPal et en fait une référence en matière de paiement en ligne. C’est d’ailleurs pour cela que PayPal a bénéficié d’une offre de rachat de 1,5 milliard USD. Ce qui permet au portefeuille d’Elon Musk d’augmenter de 250 millions USD.

Tesla grise

Elon Musk : patron de Tesla et de nombreuses autres start-up

La grande majorité de la fortune du multimilliardaire américain se compose actuellement d’actions Tesla. En effet, Elon Musk est la figure médiatique de cette entreprise spécialisée dans les voitures électriques premium. Toutefois, le célèbre entrepreneur n’en est pas le fondateur. Il en devient en effet le PDG en 2008, après y avoir investi depuis 2004. Ayant réalisé l’entrée en bourse de Tesla en 2010, il en devient le personnage principal.

En revanche, il fonde SpaceX en 2002 pour devenir partenaire de la NASA. En effet, SpaceX est une entreprise spécialisée dans la fabrication de navettes spatiales réutilisables. Le visionnaire prévoit d’ailleurs d’accélérer la conquête et le tourisme spatial, avec notamment un objectif d’un million de touristes envoyés sur la planète Mars d’ici 2050. Parmi les autres entreprises du visionnaire, Neuralink a vu le jour en 2016. Cette start-up a pour objectif de concevoir des implants permettant aux humains de contrôler les appareils électroniques dotés d’IA, comme les ordinateurs et les mobiles.