La java de Pascal

Rencontre avec le bordelais Pascal Viau qui prépare avec sa troupe « Génération Sardou », un show d’une qualité musicale exceptionnelle, dédié à l’interprète du « Lac du Connemara ».

De succès en succès, Michel Sardou a traversé cinq décennies en enthousiasmant les foules et en remplissant l’Olympia ou le Palais des Congrès. Même si certaines chansons provoquent la polémique (sa tournée d’hiver de 1977 s’est transformée en véritable campagne militaire. Des manifestants ont voulu empêcher son tour de chant), le chanteur a su résister à ses détracteurs, et ses fans lui sont restés fidèles. Parmi eux, Pascal Viau, un Bordelais, fan du chanteur depuis son enfance. Peut-être a-t-il aussi révisé ses leçons en chantant ? C’est fort probable. Ce showman à l’allure pétillante est un admirateur des spectacles de chanteurs populaires comme Johnny Hallyday, Claude François, Michel Polnareff, Luis Mariano et, bien sûr, Michel Sardou. Pascal lui dédie « Génération Sardou », son nouveau spectacle.

Pascal Viau vous fait revivre avec la passion et le dynamisme qui le caractérisent, l’âge d’or des variétés

La formule est imparable, car l’interprète de « La Java de Broadway » est un artiste indémodable et inusable. Pascal Viau a compris que les années passent et nous apportent une dose de nostalgie et de sérénité, comme un sentiment de sécurité. Presque un manque, de nos jours. En effet, où sont la folie et la créativité de Maritie et Gilbert Carpentier ? Oubliés, les shows où Michel Sardou appelait systématiquement Jean-Claude Brialy pour présenter ses « Numéro un ». Une époque où l’on « topait » avec les directeurs de chaînes pour créer un projet de variété. Grâce à « Génération Sardou », inventivité, fraîcheur et bonne humeur seront enfin de retour !

Pascal vous fait revivre avec la passion et le dynamisme qui le caractérisent, l’âge d’or des variétés ! L’artiste est entouré d’excellents musiciens venus d’horizons différents. Cette belle équipe illustre un melting-pot idéal, creuset rêvé pour développer ce show rythmé. Bonne chance à cette troupe de magiciens issue de « La Génération Loving you », celle qui procure un sentiment de bonheur sans cesse renouvelé. À suivre…


Conversation avec Pascal Viau

Pascal Viau, entre passion et dynamisme (Photo fdb)

Frédéric : Tu vas interpréter des chansons de Michel Sardou sur scène…. Mais, avant d’évoquer ton univers musical, ma première question est simple : qui es-tu, Pascal Viau ? 

Pascal : Je suis né le 10 octobre 1966 à Bordeaux et ai grandi dans la région. Je suis une personne tout à fait ordinaire. J’ai eu il y a longtemps un diplôme d’arts graphiques et techniques (DNAT), qui m’a conduit dans diverses agences de pub comme graphiste. Mes passions : les amis, la famille, le football. Ma drogue : le chant.

Tu as fait de nombreux concerts en reprenant les succès de stars de la variété française comme Joe Dassin, Michel Fugain, Mike Brant, Polnareff et, bien sûr, Michel Sardou, pour lequel tu choisis aujourd’hui de consacrer l’intégralité de ton spectacle. Es-tu fan de l’artiste ? 

« Michel Sardou, c’est la classe, la prestance, c’est une personne engagée, il provoque aussi. »

Pascal Viau

J’ai été bercé par Michel Sardou et Johnny Hallyday. Je suis fan des deux depuis toujours. Michel Sardou, c’est la classe, la prestance, c’est une personne engagée, il provoque aussi. Ses chansons passent les générations et sont toujours d’actualité, même si je ne suis pas en accord sur certains de ses textes. J’ai donc tout naturellement monté un spectacle avec Michel Chaumeau en partant de l’idée que le public connaît parfaitement les textes et les mélodies. Il faut donc continuer à chanter ses chansons en respectant l’artiste. Les musiciens qui m’accompagnent savent que ses grilles sont compliquées.

Que penses-tu de la décision de Michel Sardou d’arrêter après cinquante ans d’une carrière jalonnée de tubes ? 

C’est évidemment une triste nouvelle mais, après cinquante ans de carrière, je comprends qu’il souhaite changer et retourner à son premier amour, le théâtre. Il arrive un moment où on a tout dit.

Penses-tu un jour prendre la même initiative ?

(Lol !) Je n’aurai jamais ce parcours si exceptionnel, donc je m’arrêterai lorsque je n’aurai plus personne pour m’écouter !! (Lol !)

Quelle est l’équipe de musiciens qui t’entoure ? Pourrais-tu nous expliquer le processus d’élaboration de ton spectacle ? 

Merci de me poser cette question, cela va me permettre de présenter la troupe. Nous sommes 9 sur scène. Au clavier, Patrick Solé, musicien organiste depuis l’âge de dix ans, fan de Sardou, c’est l’arrangeur du groupe. Au piano, Laurent Dupart, directeur artistique du dernier spectacle de l’AMCI au Pin Galant à Bordeaux et professionnel depuis 25 ans. Laurent joue dans des formations très éclectiques : jazz, blues, pop-rock, gospel, chansons françaises, celtes… Il est aussi accompagnateur pour les castings de comédies musicales, chorales de gospel et chansons françaises, et compositeur de musiques diverses, pub TV, documentaires, chansons !

Marco Bourgeois, pianiste officiel du Festival Croche en choeur qui réunit pas moins de 400 choristes avec chaque année, des têtes d’affiches comme Les Stentors, Natasha St-Pier, Julie Zenatti, Chimène Badi et prochainement Hélène Ségara. Marco est le pianiste officiel de Francis Lalanne, entre autres… À la batterie, Stéphane Desplat, qui a participé à la tournée internationale de la comédie musicale « Grease » dans différents pays. À la guitare Raphaël Henry, Patrice Feugas à la basse qui a joué avec Doudou Cissoko, les Héritiers du Clan Lakassagne et bien d’autres formations.

La section choriste avec Emma Cauvin, professeur de chant à l’école de musique Couleur Musique de Bordeaux. Elle chante également avec la Musique des Forces aériennes de Bordeaux. Aurélie Marceca fait plusieurs scènes pour un hommage aux Beatles organisé par Francis Cabrel et Mickael Jones. Jean-Louis Sanches, chanteur aux multiples facettes, a partagé de nombreuses scènes musicales avec des têtes d’affiches comme M. Pokora, Pierre Bachelet, Les Chevaliers du Fiel et participé à Graines de star ou La France a un incroyable talent. Bref que du beau monde !!

Je tiens à présenter Michel Chaumeau, mon ami, qui est depuis le départ du projet le manager et l’un des piliers de notre groupe. Michel emmène son expérience et ses contacts. Nous avons aussi deux personnes qui vont vendre ce spectacle et un partenaire « Novelty« . Nous proposons un pack complet (son et light) car il y a différents tableaux hauts en couleur sur notre spectacle. 

Un vrai show !

Qu’est-ce qui t’a poussé à élaborer ce spectacle dans une période aussi particulière ? 

Nous avons monté cette formation avant le premier confinement. Je ne calcule pas. C’est un engrenage, des rencontres avec des personnes qui nous ont écoutés et nous font aujourd’hui confiance. Je pense à Yvan Vanouche, directeur général chez VMusic Production, et Philippe Barraud, d’autres aussi qui font partie intégrante du groupe. L’équipe s’étoffe, et c’est bon signe. Je prends le confinement comme une chance. Beaucoup d’artistes sont à l’arrêt par la force des choses. Nous, nous avançons, nous pouvons nous voir en petits groupes pour des mises au point techniques avant de mettre tout en place lorsque l’on pourra répéter tous ensemble au prochain déconfinement !

As-tu une visibilité de dates, si j’ose dire, pour ton retour dans les salles de concerts ? 

Nous avons des contacts, mais personne ne peut assurer un retour à la normale. J’ai des promesses, comme les dernières dates que l’on aurait dû faire au premier confinement !

« Nous avons une bonne équipe qui mérite l’aboutissement de ce projet. »

Pascal Viau

Après « Génération Sardou », comment abordes-tu la suite de ta carrière artistique ?

Je prends le plaisir où il est et comme il vient. J’aimerais vraiment tourner dans toute la France avec ce spectacle. Je suis bien entouré. Nous avons une bonne équipe qui mérite l’aboutissement de ce projet.

T’arrive t-il, comme le confie Michel Sardou, de manger un cassoulet en guise de petit déjeuner ? (1)

(Lol !) Non, pas de cassoulet le matin, je préfère une création maison : une couche de compote de pommes, une couche de fromage blanc, une couche de  Country Crisp avec un filet de miel, accompagnée d’un verre de jus de citron. Un délice !

CP_PASCAL_VIAU_POLA_d
CP_PASCAL_VIAU_POLA_a
CP_PASCAL_VIAU_POLA_e
CP_PASCAL_VIAU_POLA_b
CP_PASCAL_VIAU_POLA_c
previous arrow
next arrow

“Je crois aux idées, mais à celles qui ont des solutions.”

Michel Sardou (1)

Découvrez le site officiel de Pascal Viau


(1) Anecdote et citation publiées dans le livre « Génération 70 » par Gilles Lhote et Fabien Lecœuvre. Éditions Michel Lafon.

Les informations contenues dans cette chronique sont publiées sous toutes réserves. All informations published in the chronicle are subject to adjustments for errors or omissions.
© Photos Live (slider) avec l’aimable autorisation de Pascal Viau.